+50942978675

contactplimay@gmail.com

« Si loin écris de ma peau » et autres poèmes d’Adelson Elias


Si loin écris de ma peau

J’écris
la canne baignée
des éclats
de l’absence

et la rouille des rails
de l’herbe morte
du silence

ma voix ne fait pas de gestes
ni de cercles concentriques
en dépit des cailloux
jetés
dans l’eau des lignes
l’eau de la page

j’écris
hélas
des blancs
de la voute
où Hasco
toujours sans échelle
ne saura cueillir sommeil
dans les pousses de l’enfance

si loin
en somme
des fleurs
des failles
des fers brulés

si loin
écris de ma peau


Quelle voix

A disparu le jardin d’étincelles
qui marchait à pied dans tes yeux
-vitres
entre l’enfance et l’âge adulte
brisées dans nos paumes

qui taira
s’élargissant tel un chagrin d’amour
-le rouge inquiet de l’absence
sur l’ardoise blanche de l’habitude

quelle voix
lui chuchotera à l’oreille
lui intimera
de couler
l’ordre sur le galet épuisant des souvenirs
à l’eau sourde de l’oubli

qui sortira
du froid
les rideaux

qui attendent
de tes mains

leurs gestes de machine

ton silence-vent lourd
a tout plié
même le chêne
de l’armoire


Jamais de la terre
d’un bruit
je n’écoute fleurir
une porte
sur l’aube ouverte

de la terre des plaintes
dont se rident nos lèvres
racontant chaque jour
plus épaisse et plus mûre
la neige

jamais
les rideaux de la cendre
n’écoute
quelque chose se briser

-gestes
qui inquiètent
le rouge menaçant
du rêve

Adelson Elias

À propos de l’auteur :

Natif de Petit-Goâve, Adelson Elias est journaliste et enseignant. Passionné de littérature, particulièrement de poésie, il anime des ateliers de poésie portés par son club “Parenthèses littéraires” et publie des lectures de poèmes dans des quotidiens et des revues haïtiens. Adelson Elias a un recueil de poèmes “Ossements ivres” publié chez Bruno Guattari.

Étiquettes :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post