+50942978675

contactplimay@gmail.com

Ses semelles zébrées – par Carolyne Cannella


Pour Raynaldo Pierre-Louis ces quelques vers initiés à la lecture de son ouvrage Astéroïdes Fulgurants.

Abreuvé au printemps onirique

ses semelles zébrées sillonnent 

les dunes toutes irisées 

de sa palette magique

Libre, vivant

son esprit-abondance 

Et sa parole, un chant

l’amour, … un océan 

Une cascade de rires

au jardin des soupirs

Il étreint l’azur, myriade d’étoiles

pour élucider l’énigme de vivre

Il s’abreuve

se renouvelle 

à l’insolente obscure beauté 

qui l’ensorcelle

En son regard diaphane 

les larmes de l’aube lavent le ciel 

des jours sacrificiels

images qui se fanent

Sous la voûte empourprée

ses rêves luminescents

météores éblouissants

vers l’espace dilaté 

Mêlés, entrelacés, vos mots-étincelles

ont ensemencé la majestueuse

la souveraine nuit

gravide d’une aube nouvelle

Carolyne Cannella

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post