+50942978675

contactplimay@gmail.com

Mon auteur.e – Marvens Jeanty : « l’acte de lire est ce mystère qui me permet de mieux me connaitre ainsi que les autres »


La lecture est cette expérience qu’on porte en soi et qui invite, malgré les limites imposées par la Covid-19, au voyage et à la découverte. Elle s’offre en remède contre l’ennui et le désespoir en ce temps de semi-confinement. Dans l’optique du partage, Mon auteur.e s’est initié à l’intimité livresque de Marvens Jeanty pour vous faire découvrir sa lecture du mois.

Marvens Jeanty, pour qui se présenter n’a pas été un exercice tout à fait jubilatoire, à chaque fois qu’on lui demande de le faire, il y a toujours ces tonnes de plombs, venant de nulle part, qui prennent sa langue en otage. Il a fait des études en Sciences Administratives et en Sciences du Langage à l’Université d’État d’Haïti. Passionné des Belles Lettres et de la Communication, il travaille à titre de professeur de langues et de littérature et collabore en tant que pigiste au journal Le National, Haïti en Marche, et quelques autres plateformes de diffusion en ligne. Avec le support incontournable d’un groupe de jeunes très avisés, il a fondé KreyoLiti, une plateforme de diffusion en ligne pour la promotion de la langue et de la culture du créole haïtien.

Le jeune linguiste, se targuant d’œuvrer dans le champ de la vie, ignore la date où l’action de lire lui a pris par les cornes pour en faire son esclave enchanteur. Toutefois, c’est plutôt une  pratique qui s’est imposée un peu tard dans sa vie au moment où l’obligation lui a toujours été faite de se rendre à la bibliothèque de son école pour rédiger des comptes rendus sur les livres lus. La lecture a toujours été son billet de sorti de toute situation puant le dégout, la désolation, l’abandon, ce qui l’amène à dire : « La lecture et moi partageons une relation amoureuse hautement arrosée de folies, de bonheur et de toutes les bêtises du monde,  elle représente ma vie dans toute sa plénitude ».

Pour plus d’un, le livre constitue une excellente échapatoire pour tenter de s’évader de l’insoutenable lourdeur du semi-confinement. C’est en ce sens que Marvens Jeanty, même au cœur de ce nouveau mode de vie infernal, s’est déjà nourri de plusieurs bouquins : « l’Alchimiste » de Paulo Coelho et « Rosalie l’infâme » d’Évelyne Trouillot. Et pour ce mois-ci, il déguste avec voracité « L’Amour dure trois ans » de Frédéric Beigbeder, un roman publié en 1997 sous la couverture des Éditions Grasset et Fasquelle. Un livre qu’il suggère à toute personne portant le chapeau de lecteur, mais surtout à celles qui crèvent de se défaire des folles illusions de l’amour à l’eau de rose, pour le côtoyer dans son vrai état. Pour offrir un champ de possibilités plurielles, Marvens Jeanty propose un autre titre de Frédéric Beigbeder : « Mémoires d’un jeune homme dérangé », chef-d’œuvre publié en 1990 aux Éditions La Table Ronde.

Marvens Jeanty avoue son plus grand regret de ne s’être pas livré à l’acte de lire plus tôt et c’est peut-être ce désenchantement de sa vie qui lui pousse à donner ce conseil aux jeunes : « Faites de la lecture votre amie, et vous saurez le vrai sens de l’amitié ». 

Bref résumé de « L’Amour dure trois ans » de Frédéric Beigbeder

Le narrateur raconte la vie et les déceptions sentimentales du pauvre Marc Marronnier, un chroniqueur mondain. Le titre du texte avec tout ce qu’il charrie,  se fait constamment remarqué au cours du roman : l’amour dure trois ans, l’ennui se mettant à son aise précipitamment dans la relation de couple. Le héros principal suit donc le récit  de l’idylle, du mariage, puis de la séparation avec sa première femme, Anne. Il a ensuite rencontré Alice qui n’a pas tardé à devenir sa maitresse. Le reste du roman s’articule autour des parenthèses sur le mariage et le sexe, la vie mondaine, la superficialité de certaines personnes.

Brève note sur l’auteur :

Frédéric Beigbeder est né à Neuilly-sur-Seine, écrivain, critique littéraire, animateur de télévision et réalisateur français. Il est le créateur du prix Flore, dont il préside le jury. Il fut également directeur de la rédaction du magazine « Lui ».

Cherlie Rivage

1 commentaire pour “Mon auteur.e – Marvens Jeanty : « l’acte de lire est ce mystère qui me permet de mieux me connaitre ainsi que les autres »”

  1. Jeanty Jeanty dit :

    Merci au staff de Plimay! Merci à toi Cherlie Rivage!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post