+50942978675

contactplimay@gmail.com

Lutte entre tradition et modernité littéraire


Tout changement de principe ou de théorie, dans quelque domaine que ce soit, entretient toujours de longues discussions ou de farouches oppositions entre partisans et détracteurs. C’est ainsi qu’on a vu les Anciens et les Modernes entrer en guerre de plume, les Romantiques s’affranchir des contraintes classiques, les Parnassiens se démarquer des effusions trop effrénées du lyrisme, les Symbolistes tamiser le réalisme au moyen d’analogies et, pour ne pas aller plus loin, les poètes du déclin du XIX ème siècle disloquer les métriques régulières jusqu’à pratiquer des vers boiteux, blancs et finalement libres. Cette révolution esthétique, dont Georges Izambard était peut-être le premier instigateur, a entraîné la presque totalité des écrivains et elle reste encore imposante. Et pourtant, dans les lettres haïtiennes, elle n’avait été annoncée qu’en 1917 par Léon Laleau.

Malgré cette nouveauté littéraire, les cours et les examens officiels continuaient à prioriser les morceaux rimés. Les explications et les commentaires de textes se déroulaient autour de grands modèles. Quand il ne s’agissait pas d’un Victor Hugo, d’un Baudelaire, d’un Verlaine ou d’un Heredia, on vous examinait par un Durand, un Vilaire, un Sylvain ou un Moravia. Même les lectures, qu’elles fussent dirigées ou personnellement choisies, avaient pour objet, non des passages de l’époque contemporaine, mais des œuvres de qualité pouvant contribuer à la formation morale ou à une amélioration de l’art d’écrire. « Le Cid », « Les aventures de Télémaque », « Emile ou de l’Education », « L’Art poétique » de Boileau, « Le discours sur le style » de Buffon et « La leçon de Flaubert », tous ces titres étaient cités en exemples. D’où l’irrémédiable influence de ces maîtres sur l’esprit de l’auteur.

Ce qui rend fanatiques les jugements des champions du chaos, c’est que certains d’entre ces derniers prétendent que la poésie traditionnelle est vide de sens. Mais cependant, ils oublient que le moule qui puisse immortaliser les sujets les plus nobles n’est que le vers mesuré, que la facture délabrée a existé avant le fixe et que c’est à partir du IXème siècle que les poèmes de la France commençaient à être pourvus de syllabes et de sonorités identiques. La poésie n’est nulle part ; elle est partout. Toutes les formes sont possibles. Ce sont les manques d’exercices ou de dispositions naturelles pour telle structure ou pour telle autre structure, ce sont ces deux handicaps qui empêchent les idées de circuler dans la trame des mots. Une bête enfermée dans un bocal, ne mourra-t-elle pas asphyxiée ? Eh bien, il n’en va pas différemment pour la pensée. Ce qui importe, ce n’est pas la manière de dire, mais la portée du message.

La Génération actuelle a gain de cause parce que la mode, plus dominante et passagère, est un violent vent qui emporte tout ce qu’il trouve sur son parcours. Mais le goût, oxygène toujours présent et indispensable, ne se laisse pas jouer comme une marionnette. Il est stable, solide voire essentiel. C’est ce pareil pouvoir qu’il faut assigner aux premières littératures. Alors, insensés et inconscients sont ces rebelles qui refusent de reconnaître au passé la paternité des œuvres les plus brillantes de ce monde. Et au cas où ils persisteraient dans cet égoïsme aveugle, cette déclaration de Yanick Lahens leur apportera un démenti catégorique : « Lisez les Classiques ! Relisez-les ! C’est la meilleure façon de progresser vraiment ».

Nous sommes persuadé que les poésies d’aujourd’hui sont riches en images et qu’il nous faut, après maintes réticences, nous harmoniser avec le temps. Mais cette tentative n’est pas de notre part un signe d’hérésie artistique, nous qui devons notre adéquate maîtrise de la langue aux Ecoles d’autrefois. C’est plutôt un pacte de tolérance et de sympathie à l’endroit des Verlibristes.

Cessons nos vieilles querelles tout en acceptant que les Anciens sont, sans conteste, des références et des doctes.

Bénito Moreau

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post