Poésie L’insomniaque : un poème de Flanm Nanm

L’insomniaque : un poème de Flanm Nanm


Soudain

Je me sens vieux

Il est minuit pile

Et la nuit danse

Sur la rythmique d’une brise tendre

Je scrute le noir

Noir-miroir

Je me scrute moi-même

De fines rides

Serpentent la colline de mon visage

Frimousse exaltante

Il y a de cela une présomptueuse

Minute

Mirage!

Poète insomniaque

Vers-libriste

Je dégringole des vers

Par-ci, par-là

Sur de la chair d’une feuille cuivrée

Pour trouver vainement

La formule du génie

Minuit trente

Le tic-tac flagada

Ma plume prend le relais

Et dessine avec des mots

Les courbes de la nuit blanche

Ma plume plongée dans la noirceur

De l’encrier

Transcrit des mots torches

Saintement gardés dans le sein de l’abime

Je surgis des mots tam-tam

Que regorgent mon âme

Minuit cinquante-neuf

Une dernière goutte de sang

Gicle de ma plume

Et scelle ma poésie

Une poésie de feu

De candeur

J’ai grandi donc je meurs

Je suis poète d’un autre millénaire

Flanm Nanm

***

À propos de l’auteur :

Flanm Nanm, de son vrai nom Cleavens Fleurantin est né à Delmas le 03 février 1997. Mais, c’est à Jacmel qu’il a grandi où il a fait ses études primaires et secondaires. Grand passionné de littérature, il lit pour prendre le pouls du monde et écrit pour sentir le poids de l’existence. La poésie est pour lui un tremplin qui lui permet d’accéder au langage universel.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post