+50942978675

contactplimay@gmail.com

Jour 9 : Trois poèmes de Christine Delcourt     


La Quinzaine de la Poésie Féminine est une série d’activités virtuelles visant à valoriser la création littéraire des femmes, notamment la poésie à travers le monde. Pour ce neuvième jour de ce grand festival, nous partons à la découverte de Christine Delcourt.


Sur une lecture

            (Pour Anne et Geneviève)

A part être,

que serai-je ?

Une voix

sur le fil tendue

virgule suspendue

Le gouffre du ventre

qui libère le souffle

ce qui se module

comme l’hirondelle stridule

Les silences s’imposent

Les pauses s’élancent

Ce qui se prononce

et ce qui se tait

en disent tout autant

que ce que la plume sous-entend


En terres durassiennes

Dos plaqué contre la terre, dure et sèche, croûte fourmillante où se briser les ongles. Crucifiée. Les épillets en baldaquin. Chape du ciel sur les épaules affaissées. Chapelet des nuages qui égrènent leur course.

La terre tourne, infatigables accélérations. Mouvements perpétuels. Les étoiles aussi. Et les rapaces avant de fondre sur leur proie.

La terre tourne. Comme la tête, comme les yeux. Comme le cœur et le ventre aussi. La terre tourne. S’en arracher rend fou.

Et l’être s’extirpe de son cocon, s’écorche les ailes dans la lumière de la liberté.

Et tourne, tourne dans son ivresse. Dans cette absolue plénitude d’être enlevée à soi.

Et la terre tourne, tourne. Qui nous reçoit.


Je suis la table de la Cène. Du bois dont se tire le feu. Je suis la table du partage et celle des trahisons. Ma mémoire s’inscrit dans les stries de mes veines.

Les lames m’ont meurtrie, les paumes assagie.

J’ai nourri et je me suis nourrie. De miettes rejetées et de vin renversé.

Sur mes pieds bousculés, j’ai soutenu mille espoirs, autant de félonies.

Je suis la table de la Cène. Du bois dont se tire le feu.

À PROPOS DE L’AUTEURE :

Christine Delcourt écrit depuis l’âge de 15 ans. Ses textes, prose et vers libres, ont été publiés dans de nombreuses revues et anthologies. Une vingtaine de ses recueils ont été édités, dont les deux derniers sont : « Cataracte de la douleur » (5 sens, Suisse) et « Lèse-intérieurs » (Chloé des lys, Belgique).

Étiquettes :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post