+50942978675

contactplimay@gmail.com

Jour 7 : « Ciel bleu nuit » et autres poèmes d’Anne-Marie Jorge Pralong-Valour


La Quinzaine de la Poésie Féminine est une série d’activités virtuelles visant à valoriser la création littéraire des femmes, notamment la poésie à travers le monde. Pour ce septième jour de ce grand festival, nous vous invitons à lire « Ciel bleu nuit » et deux autres poèmes de la poétesse Anne-Marie Jorge Pralong-Valour.


Ciel bleu nuit…

Ciel bleu nuit

Mer moutonneuse vent glacial 

Panneaux délavés aux lettres épluchées 

– On devine des interdits –

Un homme pardessus envolé 

Un chien 

Au bout d’une laisse qui s’allonge raccourcit

Selon qui prend le dessus

Cris stridents de mouettes affamées 

Vol dans les plumes nids brisés 

Parcours tracés sur le sable de craie

Le vert sombre d’algues agglutinées 

Les talus herbeux qui contiennent la terre

Et l’empêchent un temps de se noyer en mer 

Le crépuscule gémit 

Le soleil d’argent a oublié son or

Même s’il dîne sur des nappes d’une insolente blancheur


Le soleil glisse…

Le soleil glisse derrière les murs

Allonge sa lumière sur la baie

Offre 

Des oiseaux chanteurs

Aux musiques des dunes 

Un parfum de tiaré dans l’herbe foulée 

Comme une note de piano pénétrée de silence

La voix de mon exil devine mes pensées

Je descends vers l’océan 

Au revers des minutes

Le sable brillant 

Hypnotise les ombres


À hauteur de sente…

À hauteur de sente 

D’herbes d’arbres de colline

Voyage à l’étoile de l’infime

Sur les parcours tracés de légendes de signes

À la mélancolie des simples 

À l’essence des sureaux

Elle chemine le totem accroché à sa peau 

Au couteau le cœur à sa canne pèlerine

À sa gorge le cri de l’aigle du plateau

Dans l’aigu du gouffre les menottes assassines


À PROPOS DE L’AUTEURE :

Anne-Marie Jorge Pralong-Valour a écrit son premier poème à l’âge de 8 ans. Elle a quitté son Auvergne natale pour vivre en Nouvelle-Calédonie en 1980.

Elle est profondément attachée aux lieux, aux espaces, à la nature et aux gens  de ces deux terroirs qui nourrissent sa poésie. Elle a coutume de dire qu’elle est une guetteuse d’étincelles à l’affut de la beauté du monde.

Elle aime partager avec les poètes du monde entier.

Deux de ses recueils ont édités par les Éditions métropolitaines Z4 : TANT QU’IL Y AURA UNE AUBE (2019) et MARGERIDE (2020). AUBE PACIFIQUE (2020) a été édité par les éditions calédoniennes Écrire en Océanie.

Anne-Marie Jorge PRALONG-VALOUR fait partie de l’Association des écrivains de Nouvelle-Calédonie et à ce titre écrit dans la revue SILLAGES.

Plusieurs de ses poèmes figurent  dans des anthologies et des revues métropolitaines (Flammes vives, Accents poétiques, Éditions Jacques Flament)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post