+50942978675

contactplimay@gmail.com

Jour 15 : Trois (3) poèmes de Régine Baptiste


La Quinzaine de la Poésie Féminine est une série d’activités virtuelles visant à valoriser la création littéraire des femmes, notamment la poésie à travers le monde. Pour ce quinzième jour de ce grand festival, nous vous invitons à découvrir la jeune poétesse haïtienne Régine Baptiste.

I

Je m’entretiens avec l’amour

Tes yeux à huis clos

Le monde face contre terre

Mes silences en émeutes

Qui disent plus de moi

De mes antécédents d’ombre

Des bribes de ma science au corpus de ton coeur à ras bord

L’envers du plafond à mes pieds de sauterelle

Loin des dieux qui me jugent

Ton gland allumé sur ma table de chevet

voir au clair de ma conscience

De quoi est faite la nuit

Bordée de nos draps

Je t’aimerai de crépitement dans le creux d’un voyage

D’une quête bien gardée dans le coeur d’un clochard

Comme ma liberté qui déborde les lignes

II

Je me réveille avant toi

Depuis que mes bras d’Afrique

Longent les mers

Comme le souffle coincé dans le hublot

Ou l’envol arraché à l’oiseau

Pour qu’un certain croupion devenu monde

un certain monde se crève les yeux

Nord

Sud

Si comme jadis

Rien ne se conjugue

Mes nuits grinceront des dents 

En attente de complaintes

Qui n’arrivent pas

Moi petite fille exil 

Captive du temps

de ma prière déchue

Vagissements des mornes

Un certain mot nu dans mes entrailles

Le dire de la révolution

III

Sans rendez-vous ni regard complice

Elle est venue à moi froide 

Comme un sentier dénudé

Je l’ai pris au coeur

L’aimer à oeil d’enfants

Cette femme

Qui a apporté la rue à ma porte

Qui m’a offerte des coquillages de ses mains fendues jusqu’au ciel

Elle m’a appelé soeur

Mère

Enfant

Amie

M’a dit être née de la terre et être faite d’eau et de feu

Je l’ai prise en moi

Solitude

Qui s’accentue au creux d’un alinéa

Force étanchée de délicatesse

Elle court à pleine jambes

Entre les épines

Et les embûches

Et sa voix de sable au milieu du vent

Exil du temps

Tendresse brisée

À PROPOS DE L’AUTEURE :

Régine Baptiste est une jeune Port-au-Princienne de 24 ans. Passionnée d’écriture, la poésie, est pour elle, cette embouchure où se conjuguent son vécu et sa vision politique des choses. Étudiante en Service Social à la Faculté des Sciences Humaines à Port-au-Prince, elle ramasse tout ce que son chemin lui fournit pour construire ses poèmes tel un bricolage.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post