+50942978675

contactplimay@gmail.com

Jour 15 : « La course du chevreuil » d’Adeline Raquin


La Quinzaine de la Poésie Féminine est une série d’activités virtuelles visant à valoriser la création littéraire des femmes, notamment la poésie à travers le monde. Pour ce quinzième jour de ce grand festival, nous vous invitons à lire « La course du chevreuil » d’Adeline Raquin.

La course du chevreuil

Le long des mûriers noirs et des chemins creux.

Galopant droit devant. L’horizon, le retour sont la mort.

« Il y a le temps. »

Les sabots soulevant et la terre et le corps.

Les bois mouvants réveillant la forêt qui dort.

« Il y a le temps. »

Il coule le sang. C’est la trace que l’on laisse et qui marque.

Juste le temps d’être proie, d’être pris, les yeux clos.

Il coule le temps. C’est la trace que l’on laisse et s’efface.

Sur la piste blanchie que le soleil sèche tout s’oublie.

« Il y a le temps. »

Écarlate et luisant, goutte à goutte, il s’enfuit.

Tu cours, mais chacun a sa foulée.

« Si je ne suis plus là, j’aurai déjà fait un bon bout de chemin.

Il y a

le temps. »

Tu l’entends,

ta voix se briser dans le bruit du vent.

À PROPOS DE L’AUTEURE :

Adeline Raquin est agrégée de Lettres Modernes et passionnée de poésie. Elle puise son inspiration dans les manifestations humbles et fragiles de la nature, essayant de saisir sans le figer son mouvement violent et vital.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post