+50942978675

contactplimay@gmail.com

Jour 14 : « Toute la lumière du jour » et autres poèmes de Geneviève Catta


La Quinzaine de la Poésie Féminine est une série d’activités virtuelles visant à valoriser la création littéraire des femmes, notamment la poésie à travers le monde. Pour ce quatorzième jour de ce grand festival, nous vous donnons à lire « Toute la lumière du jour » et autres poèmes de la poétesse québécoise Geneviève Catta.


Toute la lumière du jour

Recenser notre désir – est-ce possible?
Ses couleurs et marbrures ~
Lèvres folles
Bouches ivres
Langues allègres
Corps délurés.

Mais je me perds
À creuser
L’exiguïté de la vie
À chercher l’élan ~
Lien détruit au crayon du temps
C’est ainsi que tu n’es plus.

MAIS IL NE SUFFIT PAS DE SE TENIR DEBOUT SUR L’AUTRE RIVE DU FLEUVE. [*]

Phare éteint
Je touche au
Paysage intérieur
Je dépéris à
La lueur grêle du
Brouillard (trop) sec.

La purge me mord
Me tait au silence ~
Je soulève, fouille et gratte
L’écho du cœur ~
Présence
Absence.

Hors champ ~
Maison
Cœur
Amour
Fauchés
Au ciel livide

MAIS IL NE SUFFIT PAS DE SE TENIR DEBOUT SUR L’AUTRE RIVE DU FLEUVE.

Je cherche les indices
Dans la clarté (trop) sèche de l’aurore
Je rêve aux détails perdus
De nos corps et de leurs gestes ~
L’écheveau de nos traces
S’est distendu.

MAIS IL NE SUFFIT PAS DE SE TENIR DEBOUT SUR L’AUTRE RIVE DU FLEUVE.

Tu disparais
Le jour m’assiège
La nuit m’éteint
Je mendie en
Attendant le soleil, son œuvre ~
C’est ainsi que tu n’es plus.

Pas même de reflet
Trop grave, trop dense et trop étriqué, le tien
Je m’éloigne de la traversée
Combat silencieux inerte
Repli sur soi étourdissant, le mien ~
Par où sommes-nous passés?

MAIS IL NE SUFFIT PAS DE SE TENIR DEBOUT SUR L’AUTRE RIVE DU FLEUVE.

Folie du silence
Visions trop crues
Parmi celles qui se croisent
Et qui fuient
Le souvenir n’a pas tenu ~
M’as-tu laissé le mot de passe?

Pour te retenir
Pour te raccrocher à notre ardeur
La passerelle couche ton ombre brûlée
Lueur irrespirable
Dépossédée de toi ~
Où en étions-nous?

MAIS IL NE SUFFIT PAS DE SE TENIR DEBOUT SUR L’AUTRE RIVE DU FLEUVE.

Ton visage ~
Devenu étranger
Chute muette
De la toile du monde
À son feu (trop) vif
Le cours du temps se répare-t-il?

Énigme des cœurs sensibles
Le vivant, ravagé
Je vois l’ombre des ombres
La tienne
Penchée sur le grain spolié du temps ~

MAIS IL NE SUFFIT PAS DE SE TENIR DEBOUT SUR L’AUTRE RIVE DU FLEUVE.

Je résiste au vertige
Repousse le ciel hostile – enfin 
L’aube mouillée
M’invite à ses dessins
M’accueille dans ses franges
Me désaltère à son repos.

Le langage s’ouvre – enfin
Je crie aux racines 
Du récitatif
Du geste des signes
Referme l’enveloppe
Des chimères.

Nature métissée
Une neuve variation
M’entraîne à ses motifs
L’instant pose ses rayons
Au pas à pas
Jusqu’au verso du jour.

Je sais libérer l’épaisseur fidèle
De la durée du temps
Je sais reprendre goût au passage et
À mes traces ~
Caprices fous
Chevauchées ailées.

Bras-le-corps familier
Lumière de l’intervalle
Je m’éveille au signal
Le grand pourpre glisse et roule

ET JE ME TIENS DEBOUT SUR L’AUTRE RIVE DU FLEUVE

L’horizon au bout du doigt ~

C’est toute la lumière du monde.


[*] Emprunt :

Borderlands/LaFrontera :The New Mestiza, de Gloria Anzaldùa.


Trève

Douleur drue
Du chagrin
Pointe à l’entaille infime
Ton sang perle, et
Goutte à goutte
Bocal renversé
L’image fracturée
S’enfuit au creux du cœur
Il faut jeter une clé
Pour affronter le soleil
Ne crois pas que
La souffrance est sans trève
Dis-toi plutôt
Quelle trouve
Le creux de l’eau
En vagues amples
L’éclosion
Décharge le temps
(Gemmes figées et Argentiques)

Mots durs – oubliés
L’œil repose
À la source de ses larmes
Le sommeil cueille
Sa riche lumière
À l’éveil de tes rêves
Tu tiens le fil rouge
Retour du souffle
À l’heure juste
Des choses

Sans bruit
Sans feu


Canevas

1 – Regarde le peintre
Tenir l’outil
Ouvrir la figure
Appeler l’émotion
Révéler la présence
Des lignes de la matière
Soufflée au travail ~
Refrain de la toile aux
Couleurs vives

2 – Visage d’œuvre
À l’ébauche
Sur le mince rebord du réel
Tel un drap jeté sur
L’imaginaire ~
Canevas secret à la
Forme abstraite et
Trop proche

3 – Il façonne l’animal
Exagère la borne et
L’oiseau s’élève
À la dérive
De la nuit polie
Sa dense beauté
Cloue l’abstraction ~
Morsure dans le noir [*1]

4 – Moisson au pays sauvage
De l’artiste
C’est la mesure de l’univers
À ses confins ~
Le parcours
À la vie, à l’art
D’une instance
Engendrée

5 – La lune, très haute
Sur le plat pays
Où remue le silence
Au voile du repos
Bleu simple
Jaune tout seul
Sur la plaine de sable ~
Vague fragilité

6 – Le peintre s’en approche
Y pose la main
S’en imbibe
Démultiplie
La conscience du ciel
Et tend
À l’humaine imperfection
Pour aller s’acharner plus loin

7 – Savoir, connaître, C’est le bonheur [*2]
Fibres acrobates
Agencées en strates
Le corps s’enchaîne
Aux morsures de la palette 
Jusqu’au halo du port
Et son coton fluide

8 – D’à-plats et d’arabesques ~
Sur l’herbe rouge ou bleue [*3]
Du plus haut des pierres
À crever la cathédrale
En soleils de verre 
Sans parachever, jamais
Le paysage
De la nouvelle figuration


Emprunts :

[1] René Char, poète (1907-1988)  [2] Piet Mondrian, peintre (1872-1944) 
[*3 Nicolas de Staël, peintre (1913-1955)


À PROPOS DE L’AUTEURE :

Geneviève Catta réalise des ateliers d’écriture créative dans les Laurentides, au nord de Montréal (Québec) et se consacre elle-même à cet art – de la prose surtout, et de la poésie depuis peu. Dans celle-ci, elle explore l’impression des mots, s’attarde aux couleurs que ceux-ci révèlent sur les « choses de la vie ». Plusieurs de ses textes (prose ou poésie) ont été publiés, entre autres dans les revues québécoises «Huis-Clos» et «Zeugme». Elle anime aussi un blogue littéraire WordPress, «Les mots, la vie», avec ses écrits.

Étiquettes :

2 commentaires sur “Jour 14 : « Toute la lumière du jour » et autres poèmes de Geneviève Catta”

  1. Avatar Yves-Mary Fontin dit :

    Superbe.

  2. Avatar Carmen Mine dit :

    Très beaux textes ou la poésie rayonne!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post