+50942978675

contactplimay@gmail.com

Jour 13 : « Voix déchirée » et autres poèmes de Johanne Augustin


La Quinzaine de la Poésie Féminine est une série d’activités virtuelles visant à valoriser la création littéraire des femmes, notamment la poésie à travers le monde. Pour ce treizième jour de ce grand festival, nous vous invitons à lire « Voix déchirée » et autres poèmes de la poétesse haïtienne Johanne Augustin.

Voix déchirée

Mots dits

Mots à dire

restent accrocher

en ma gorge

et de jalousie

Tout est silence

sur la route de tes gestes

Mes paupières s’immobilisent

et disent en mille verbes de tendresse

et chantent

en mille chansons 

en des airs élégiaques

Puisque tant de regards te côtoient

et mon coeur saigne

Merger

Silence sinistre

Silence endormi

Silence simpliste

d’un paysage verdâtre

aux vagues bleuâtres

et aux voiles blanchâtres

Silence quotidien

d’oiseaux multiformes

aux regards inoffensifs

et aux chants mélodieux

Silence danseur

des cocotiers et des fleurs

aux hanches bombées

à l’odeur de femme.

Confessions

À toi, blessée et meurtrie

qui avale tes plaintes et murmures

Je t’aime jusqu’au bout de tes cocotiers 

qui frissonnent le désespoir

de tes vagues qui crient haut « urgence »

J’adore les caresses de ta brume

sur ma peau d’ébène

et qui bouillonnent mon sang de plaisir

Mais, à ces hommes qui font de la corruption

leur plat du jour

et qui encombrent tes pas de tortures et de stigmates

Ils m’inspirent le verbe et les consonnes de rage

jusqu’à l’étranglement des pages.

Scandale

Des mots se réjouissent en dessous du drap

La poésie se métamorphose en chair

Et le Bondieu se croise les bras dans les coulisses

Le spectacle s’annonce long !

Perversion

Je mange des allusions comme je mange des baisers

D’un soir ronronnant

Au recoin de mes yeux.

Mon silence hurle des épluchures d’amour

Des instants qui papillonnent sans cesse le ciel de mon lit.

Cette pièce accueille mes joies et mes pleurs

Et témoins est-elle de mes épaisses folies

Des mots, des mots et encore des mots

Ceux que j’ai lus

Ceux que j’ai entendus

Ceux que j’ai écrits

J’aime les mots

Jusqu’à les respirer

Et ils m’ont tous baisée

Je suis une polygame !

À PROPOS DE L’AUTEURE :

Née à Port-au-Prince le 13 avril 1981, Johanne Augustin est une passionnée de musique, de peinture, de littérature et surtout de voyage pour partir à la découverte d’autres cultures. Elle a publié sa première plaquette de poésie à 18 ans : « Cris d’une âme, voix déchirée » qui a connu un immense succès. Son œuvre « Rideau noir, trouvaille rose » a été aussi bien reçue par le public. La poésie de Johanne est écrite à l’encre de ses souvenirs, ses complaintes, ses dénonciations et ses désillusions.

Étiquettes :

1 commentaire pour “Jour 13 : « Voix déchirée » et autres poèmes de Johanne Augustin”

  1. Avatar Jean michelet paul dit :

    Je salue les oeuvres de cette grande dame de la littérature haitienne contemporaine .
    Son génie créateur nous laisse des images du terroir ….

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post