+50942978675

contactplimay@gmail.com

Festival Pawoli : la ville des Gonaïves s’apprête à accueillir la quatrième édition


Quand il n’ y a plus rien, la littérature se pointe et s’y installe avec élégance. Quoique la situation du pays est alarmante, les livres s’ouvrent partout. «La littérature pourquoi faire», tel est le thème de la 4e édition du festival Pawoli / la puissance du verbe. Ce festival de littérature haïtienne contemporaine, organisé chaque année par le Centre Pen Gonaïves, brillera de mille feux, du 12 au 14 mars 2020, dans la ville ombilicale du feu écrivain Jacques Stephen Alexis.

Après avoir reçu Émilie Prophète Milcé comme invitée d’honneur de l’édition 2019, le staff organisateur du festival a jeté son dévolu cette année sur l’écrivain et journaliste Jean Euphèle Milcé, qui aura à côté de lui deux jeunes maisons d’édition : Les Éditions Freda et Les Éditions de la Rosée, comme invitées spéciales. Comme les éditions précédentes, la 4e édition de Pawoli donnera opportunément lieu aux lecteurs de côtoyer des écrivains contemporains et de développer davantage leur rapport.

Cette manifestation littéraire se donne pour mission de germer un rapport idyllique entre auteurs et lecteurs. De cette perspective naît la volonté de promouvoir la liberté d’expression par la complicité de la littérature. En effet, une telle initiative découle du fait que, selon les membres organisateurs, les auteurs contemporains demeurent presque inconnus pour le grand public. Les étudiants et les écoliers en sont les premières victimes de ce constat sachant que la littérature contemporaine n’est pas enseignée à l’école.

Ils sont légion les écrivains qui seront dans la cité de l’indépendance pour cette aventure littéraire. Jean Euphèle Milcé, auteur de “Danfans Malè” et “Pase m yon Kout Foli” publiés respectivement chez les Éditions de la Rosée et Freda, sera sous le feu des projecteurs de ce festival. À côté de lui, s’incrustera une panoplie d’auteurs dont Inéma Jeudi, Coutechève Lavoie Aupont, Erickson Jeudi, Handgod Abraham, Adlyne Bonhomme, Jessica Nazaire, pour ne citer que ceux-là.

À part des séances de vente-signature qui auront lieu à l’Alliance Française de la ville, local principal du festival, des ateliers de slam, d’écriture et de récitals poétiques s’abriteront l’Université Publique de l’Artibonite aux Gonaïves (UPAG), la résidence Bois de Bry et le Centre Culturel l’Amaranthe.

Doré Billy

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post