+50942978675

contactplimay@gmail.com

Espace du monde – pour Beyrouth | par Ar Guens Jean Mary


on a pris Distance 

sur le rose 

bonheur à vivre sans épines 

les rêves au rire solaire   

poursuivant un ciel qui trébuche  

jusqu’à tomber dans nos promesses trop lourdes à porter sur nos langues  

si lourdes qu’elles nous penchent vers des migrations d’amour  

sans démesure 

on a pris Distance sur les matins si chauds

si choux 

si carottes…

que tous nos repères mal-nourris souffrent d’idées noires 

Indice d’humains 

derrière les murs de nos regards 

aucune ombre ne s’incline 

si ce n’est que pour appuyer 

sur un bouton de C-4  

atchoum ! 

atchoum ! 

voyez par vous-même 

ce rhume d’enfant précoce

qui joue avec les courants d’air du néant

voyez bien la ligne brisée 

de la mort qui cherche à socialiser 

les yeux qui se ferment 

derrière la règle qui brise l’exception de bombes  

explosion de foules 

Ar Guens Jean Mary

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post